La maladie d’Alzheimer évolue lentement au fil des années. Quand les premiers symptômes apparaissent, le cerveau est déjà endommagé. Dans une étude récente, les scientifiques comprennent mieux comment les agrégats protéiques, responsables de la mort des neurones, évoluent au cours du temps.