L’Église catholique impose des restrictions drastiques à ceux qui la servent. Contrairement aux moines, les prêtres ne prononcent pas de vœux de chasteté mais sont astreints au célibat et donc à une continence absolue. Pourtant, beaucoup de prêtres ont une sexualité active et mènent une vie amoureuse, hétérosexuelle ou homosexuelle. Des prêtres et leurs proches ont accepté de témoigner à propos de leurs doubles vies, souvent secrètes et interdites.