Face à la dégradation de la Guadeloupe, en proie à des manifestants d’opposants au pass sanitaire et à la vaccination obligatoire des soignants, l’État a décidé d’imposer vendredi un couvre-feu de 18h00 à 5h00 jusqu’au 23 novembre.