Malgré la mise en place d’un couvre-feu vendredi, l’île affronte depuis une semaine un mouvement social d’ampleur, la contestation du passe sanitaire et de l’obligation vaccinale des soignants ayant dégénéré en blocages et violences. Une réunion visant l’apaisement doit avoir lieu lundi à Paris.