Un ex-chauffeur franco-rwandais, citoyen “ordinaire” accusé d’avoir sciemment aidé des tueurs lors du génocide des Tutsi en 1994 au Rwanda, est jugé à partir de lundi pour “complicité” de génocide, troisième procès en France pour des crimes liés à l’une des pires tragédies du XXe siècle.