Les traitements anti-rétroviraux sont nécessaires pour la plupart des patients infectés par le VIH afin de réprimer la réplication du virus. Mais, pour beaucoup d’entre eux, et malgré le traitement, l’état de suppression virale n’est pas durable.