Malgré de formidables progrès pour le traiter, le sida tue encore : quelque 680 000 personnes dans le monde en 2020. La recherche d’un vaccin contre le VIH n’a pas connu le même destin que pour le Covid-19, en raison de la complexité de ce virus et du manque d’investissement des groupes pharmaceutiques. L’utilisation de la technologie de l’ARN messager suscite l’espoir des chercheurs.