Malgré les refus d’Anne Hidalgo, Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon d’y participer, les organisateurs de la “primaire populaire”, initiative citoyenne visant à réunir la gauche, ne désespèrent pas de les convaincre de changer d’avis et espèrent même une surprise de taille.