Le vaccin n’empêche pas d’être infecté par le coronavirus, mais en réduisant la durée durant laquelle le virus est présent dans le corps, il limiterait les risques de transmission sur le long terme.