Certaines allergies – respiratoires, alimentaires ou médicamenteuses – sont provoquées par la libération dans la circulation sanguine d’anticorps spécifiques, les immunoglobuline E (IgE). À Limoges, une équipe de chercheurs est parvenue à bloquer ce phénomène dans des modèles d’étude cellulaires et animaux, grâce à un fragment d’ARN synthétique. Ces résultats prometteurs laissent ainsi entrevoir la […]