Encore inconnu au début du mois de novembre, le variant Omicron concentre l’attention des scientifiques qui étudient d’arrache-pied sa génétique pour y déceler de potentiels indices sur sa contagiosité et sa sévérité.