La candidate investie par le Parti socialiste pour la présidentielle française a encouragé à l’organisation d’une primaire à gauche. Sept candidats s’avancent pour l’heure sur la ligne de départ et aucun d’entre eux ne dépasse les 10 % des intentions de vote.