La Nouvelle-Calédonie va se prononcer le 12 décembre, pour la troisième fois, par référendum sur son indépendance. Ce vote, très attendu, clôturera un chapitre de l’histoire de la collectivité d’Outre-mer. Mais des désaccords entre les indépendantistes et les partisans du maintien de la souveraineté française renforcent les tensions et l’irruption d’une vague de Covid-19 sur l’île compliquent la tenue de ce scrutin.