Hamou Benlatreche a été condamné lundi à Paris à trente ans de réclusion, assortis d’une peine de sûreté de vingt ans, pour “tentative d’assassinats terroriste” de militaires de l’opération Sentinelle, le 9 août 2017 à Levallois-Perret. Six soldats avaient été blessés, dont trois sérieusement.