L’ancien nageur de l’équipe de France Yannick Agnel, mis en examen pour viol et agression sexuelle sur une mineure de 13 ans, a reconnu la “matérialité” des faits qui lui sont reprochés, a indiqué lundi la procureure de Mulhouse. Il conteste cependant avoir exercé toute “contrainte”.