Après s’être fait dérober trois tonnes d’huîtres, un ostréiculteur français a trouvé une solution : insérer des notes secrètes à l’intérieur des coquilles d’huîtres pour aider la police à retrouver les voleurs.