La France assure, dès samedi, la présidence du Conseil de l’UE, qui représente les intérêts des 27 États membres face à la Commission et au Parlement européens. Si Emmanuel Macron a fait part de fortes ambitions pour ce mandat, il pourrait cependant être perturbé par la crise du Covid-19 et l’élection présidentielle.