La pandémie a augmenté les problèmes de santé mentale des populations. Si le contexte est indiscutablement anxiogène, il semblerait que le virus lui-même pourrait avoir un impact sur notre cerveau et déclencher des maladies psychiatriques.