La candidate socialiste, Anne Hidalgo, et le candidat écologiste, Yannick Jadot, ont profité de la crise ukrainienne pour accuser Jean-Luc Mélenchon de “complaisance” à l’égard de Vladimir Poutine, quitte à flirter avec les “fake news”.