L’ensemble des candidats à l’élection présidentielle, y compris Éric Zemmour jusqu’ici peu enclin à critiqué Vladimir Poutine, a condamné, jeudi matin, l’invasion russe en Ukraine.