La France a violé les droits des enfants français détenus dans des camps en Syrie en refusant de les rapatrier, a affirmé jeudi un comité de l’ONU, après avoir examiné des requêtes concernant 49 enfants français. Le Comité exhorte la France à prendre des mesures urgentes pour rapatrier les 38 enfants victimes restants.