Un patient greffé avec des cellules souches a vu son diabète de type 1 se résorber, le libérant de l’injection quotidienne de grande quantité d’insuline. Si l’approche confirme ce succès sur d’autres patients, le diabète de type 1 pourrait devenir de l’histoire ancienne pour 10 % des diabétiques.