Quand l’inflammation devient incontrôlable, elle cause des dégâts sévères, comme ceux que l’on observe chez les patients Covid-19. L’origine de cette inflammation semble la mort violente de certaines cellules comme le suggère une nouvelle étude parue dans Nature.