Au lendemain du premier tour de l’élection présidentielle française, l’heure est à la stratégie dans les QG des deux candidats finalistes, Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Pour cette dernière, le thème central du pouvoir d’achat sera un argument mis en avant, en utilisant notamment la rhétorique du mécontentement populaire. Selon la journaliste de France 24 Julie Dungelhoeff, une vigilance particulière sera aussi prêtée à la préparation du débat de l’entre-deux-tour, après l’échec de 2017.