L’agression en prison d’Yvan Colonna, militant indépendantiste corse condamné à la perpétuité pour l’assassinat du préfet Erignac, a été l’étincelle, sa mort trois semaines plus tard a embrasé la Corse. Plusieurs milliers de personnes sont descendues dans la rue pour crier à l’injustice et remettre la question de l’autonomie de l’île au coeur de l’agenda politique. En tête des cortèges, des jeunes animés par un sentiment d’injustice et d’abandon, notamment à Corte, berceau du nationalisme corse.