Le seul survivant des commandos du 13-Novembre, Salah Abdeslam a, pour la première fois, raconté, mercredi, à son procès, sa soirée dans le détail. L’accusé, qui avait affirmé à plusieurs reprises que sa ceinture n’avait pas fonctionné, soutient désormais avoir “renoncé” à se faire exploser par “humanité”.