Salah Abdeslam, le seul membre encore en vie des commanditaires des attentats qui ont fait 130 morts à Paris et Saint-Denis, a présenté vendredi ses “excuses” aux victimes et versé quelques larmes à la fin de son dernier interrogatoire au procès des attentats du 13-Novembre.