Le leader de La France insoumise (LFI) Jean-Luc Mélenchon, arrivé troisième au premier tour de la présidentielle, appelle les électeurs à imposer une cohabitation au futur vainqueur de la présidentielle, avec lequel il exclut toute “négociation”. De son côté, le conseil national du Parti socialiste a adopté mardi soir une résolution proposant de discuter avec l’ensemble des forces de gauche, dont LFI.