Plus d’une centaine de cas d’hépatite à l’origine encore débattue concerne des enfants aux États-Unis mais aussi en Europe et en France. Les médecins n’ont pas encore formellement identifié leur origine mais un virus autre que ceux des hépatites est soupçonné.