Emmanuel Macron entame lundi un second quinquennat fort d’une victoire face à l’extrême droite au score historique, mais va devoir composer avec une France fracturée et des opposants déjà sur le pied de guerre à sept semaines des législatives. L’analyse de Bruno Daroux, chroniqueur international pour France 24.