Le Parti socialiste a décidé, vendredi, à la mi-journée, de suspendre sa participation aux négociations avec la France insoumise en vue de constituer une “union de la gauche” pour les élections législatives des 12 et 19 juin, alors que la direction du Parti avait annoncé plus tôt souscrire aux propositions de LFI sur plusieurs points clé du programme de Jean-Luc Mélenchon.