Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont défilé dimanche partout en France à l’occasion du 1er-Mai, dans un contexte très politique après la présidentielle, et plusieurs cortèges ont été émaillés d’incidents et de dégradations, en particulier à Paris, conduisant le ministre de l’Intérieur à dénoncer des violences “inacceptables”.