Un accord a été scellé mardi entre La France insoumise et le Parti communiste pour les législatives, mais LFI a reconnu mardi des “points de blocage” avec le Parti socialiste.