Peu à peu, nous découvrons l’ampleur que peut avoir une infection par le SARS-CoV-2 sur le long terme. Des auteurs ont mis en évidence des séquelles persistantes et importantes sur les capacités cognitives de patients sévèrement atteints six mois après la phase aigüe de l’infection.