La réception à l’Élysée de Mohammed ben Salmane, jeudi soir, divise la classe politique française. Là où Aurore Bergé, cheffe de file de la majorité présidentielle à l’Assemblée nationale, défend une “nécessité absolue” de discuter, plusieurs voix de l’opposition critiquent ce dîner de travail avec Emmanuel Macron. De son côté, l’Élysée assure que le président de la République “abordera la question des droits de l’Homme” avec le prince hériter saoudien.