La France fait face à son troisième épisode caniculaire de l’été, qui a débuté lundi, dans le sud du pays. La hausse du thermomètre pèse sur la production électrique nucléaire, très dépendantes de l’eau. Une dérogation temporaire aux règles environnementales avait déjà été accordée à quatre centrales en juillet. Faut-il, dès lors, s’inquiéter d’impacts écologiques et de la sécurité nucléaire ? Analyses croisées.