À La Réunion, les ruches sont prises d’assaut par les coléoptères. La seule stratégie mise en place pour l’instant est le brûlage, mais les acteurs de la filière apicole demandent l’arrêt de cette méthode, trop brutale selon eux.