Le parlement français a adopté définitivement jeudi le second volet du paquet pouvoir d’achat après un ultime vote de l’Assemblée nationale et du Sénat. Quelque 44 milliards d’euros de crédits vont être ouverts, notamment pour financer la renationalisation totale d’EDF ou encore la revalorisation du point d’indice des fonctionnaires.